Communication politique

Sommes-nous encore en démocratie?

A priori oui. Et pourtant c’est bien la question que l’on doit se poser suite à l’affaire des « appels automatisés » : « Le jour du vote, des électeurs de la circonscription de Guelph ont reçu des appels automatisés les avisant que le bureau de scrutin avait été déménagé. Le tout avait l’air bien officiel : l’identification à Élections Canada, la voix claire, le message bilingue. L’électeur n’avait aucune raison de se douter de quelque malversation que ce soit » (Le Droit, 25 février 2012). Ce n’est ni la première « bizarrerie » qui entoure des élections dans des pays à pourtant forte tradition démocratique, ni la dernière, quand on voit que l’affaire s’est retrouvée classée en moins de 24 heures, Élections Canada ayant abandonné l’enquête dès que le scandale a été révélé!

(suite…)

Communication politique

Élections fédérales : Le bilan

NPD, Bloc Québécois, parti conservateur, parti libéral du CanadaAyant été très occupé ces derniers temps, je n’ai pas encore eu le temps de faire le bilan des élections alors que j’y ai consacré plusieurs posts. Il était temps que cela soit fait. Même si beaucoup de gens se sont exprimés à la suite des élections, je me permets de vous donner ici mon avis sur cette campagne : l’écrasante victoire des conservateurs, le rôle des médias et les suites au Québec. (suite…)

Analyse de presse

Et Jack surgit!

Jack Layton, chef du NPDAlors que nous abordons la dernière semaine de campagne, celle-ci retrouve enfin pleinement la place qu’elle aurait du toujours occuper dans les médias. On peut remercier Bertrand Cantat d’avoir décidé de ne pas venir au Québec, cela a permis aux médias de revenir aux choses sérieuses!

(suite…)

Communication politique

Campagne électorale : tout se joue maintenant!

Ca y est! Le Canada est à nouveau en période électorale! Encore! direz-vous. Car c’est bien ce que ne cessent de répéter médias et politiciens. Pourtant, cela fait 3 ans que les dernières élections ont eu lieu. Rappellons que chez nos voisins américains, c’est tous les deux ans que les électeurs sont appelés aux urnes. Sachant que le gouvernement était minoritaire, c’est donc une bonne performance. (suite…)